Malgré ce que beaucoup peuvent penser, actuellement Bitcoin n'est PAS anonyme. Cependant, ceux qui l'améliorent s'efforcent de parvenir à un système financier global, décentralisé et 100% anonyme.

Pourquoi?

Dans ce nouvel article, nous parlerons de l'anonymat et de la confidentialité ainsi que de leurs différents points de vue, de l'anonymat actuel du Bitcoin et pourquoi, des outils d'analyse de la blockchain et de certaines méthodes pour améliorer l'anonymat.

La vie privée est morte

Quand nous allons aux toilettes, nous fermons la porte. Ce n'est pas parce que nous faisons quelque chose d'illégal, mais pour la vie privée. Nous voulons que personne ne voie ce que nous faisons.

Avec la technologie, par contre, nous ne sommes pas si prudents, nous laissons constamment les portes ouvertes, donnant tellement d'informations sur nous-mêmes que nous n'en sommes même pas conscients.

Lorsque vous recevez un e-mail, lorsque vous avez une conversation, lorsque vous regardez une vidéo, lorsque vous effectuez un achat,… Sur Internet, toutes et absolument toutes les actions que vous faites laissent des informations sur ce que vous aimez, ce que vous n'aimez pas, ce que vous consommez, où vous allez, où et avec qui couchez-vous, quelles campagnes de solidarité vous financez, ... et même, avec les bons algorithmes, ils peuvent prédire l'avenir deviner nos comportements avant qu'ils ne se produisent.

Ceci, qui il y a 20 ans à peine nous terrifierait ou ressemblerait à un film, est aujourd'hui (après avoir traversé un processus progressif de normalisation) une réalité, quelque chose qui est accepté sans nous scandaliser.

Et c'est que, chaque minute qui passe, des tonnes (littéralement) d'informations sont générées par chacun de nous.

Internet en 60 secondes

Nous ne possédons pas notre vie privée.

Croyez-le ou non, des entreprises comme Google ils savent tout de toi. Ils connaissent des choses aussi privées que pour qui vous avez voté aux élections, si vous êtes infidèle, si vous êtes homosexuel, si vous avez une maladie, ... et tout, bien sûr, sans que vous leur ayez activement dit quoi que ce soit.

Et non seulement les grandes entreprises le savent.