L'attaque redoutée à 51% est l'un des dangers latents dans toutes les blockchains, en particulier celles basées sur le protocole PoW.